Comment investir en temps de crise?

crise bourse investir illustration

La Bourse française vient de vivre la plus grosse baisse de son histoire. Avec une chute de l’indice du CAC 40 de plus de 12,28% sur la journée du 12 mars 2020. Difficile à avaler pour de nombreux investisseurs. D’autant plus que nombre d’entre eux sont assez récents. Appâtés par une année 2019 d’excéption.  Mais alors que doit-on faire vis à vis de l’investissement et en particulier de l’investissement boursier en cas de krach d’une telle amplitude?

Investir votre capital… sous le matelas?

Si l’on en croit les statistiques, la plupart des investisseurs fuient la Bourse dans ces temps difficiles. En 2008, lors de la dernière crise financière que nous avons connu, les dépôts à vue avaient explosés. Mais que penser du réflexe de se tourner vers des placements garantis tel que le Livret A ou une assurance vie fonds euros garanti ? Et bien simplement que vous risquez un investissement aussi pertinent que de stocker votre cash sous votre matelas! Malheureusement les supports sans risque aujourd’hui couvrent à peine l’inflation. En résumé vous limitez peut être la casse mais vous perdez de l’argent. Les investissements 0 risque ne sont pas viables en 2020.

Quelles alternative à la bourse en temps de Krach ?

Le meilleur investissement ces dernières années en terme de rentabilité (hormi la Bourse) est sans aucun doute celui de l’immobilier via des SCPI. Cependant les frais d’entrée sont importants (de l’ordre de 10 à 12% généralement) et soyons clairs, il n’existe aucun investissement qui ne soit réellement à l’abris des aléas de l’économie dès lors que vous souhaitez un rendement significativement supérieur à l’inflation. Certains mettent en avant que l’immobilier sera certainement l’investissement le plus stable durant cette crise sanitaire car il faudra bien se loger et la demande restera présente. A la différence de la crise de 2008 qui était elle liée aux subprimes et à une surabondance de l’offre.

Reste que rien n’est moins sur et l’immobilier fluctue aussi au gré des cycles économiques. Si nous allons au devant d’une récession il y a fort à parier que l’immobilier en patisse au même titre que n’importe quel placement. Au final tout repose alors sur votre horizon d’investissement et votre tolérance au risque. Il est difficile pour les analystes de vous recommander le meilleur placement car personne ne peut anticiper la suite de cette situation. Tout simplement parce qu’elle est inédite.

Et si la meilleure solution en temps de krach boursier etait.. d’investir en Bourse ?

Alors nous y voilà, le petit porteurs ont tendance à fuir dès que les cours diminuent. Mais peut-on vraiment se retrouver face à un krach complet et une perte de son investissement? Cela entendrait un effondrement complet de notre économie. La meilleure stratégie serait alors peut être de remettre au pot. Après tout une crise c’est aussi le moment de profiter d’opportunités. De nombreuses sociétés et secteurs se retrouvent pris dans la tempête et voient leurs cours chutés plus que de raison. C’est le moment de vous renseigner sur les différents secteurs économique afin d’en comprendre leur nature et de les analyser à la lumière des évènements actuels. Vous pouvez consulter des sites comme celui des échos ou d’evise.

En effet prenons par exemple les startups dans le digital. Elles sont habituées au télétravail et certaines, qui ne travaillent pas dans le service, ne patiront pas trop de la période puisqu’elles pourront continuer à se déveloper quasiment à leur vitesse habituelle. Prenons pour exemple aussi les banques qui peinent plus que de raison. Des opportunités aussi commencent à se dresser à ce niveau. Pour aller plus loin, si nous ne saurions vous dire de quoi demain sera fait avec certitude sans passer pour des charlatans, force est de constater que toutes les crises se sont révélées spécifiques et unique et qu’au global, le cac 40 est toujours revenu à son niveau d’origine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *