Introduction à la lecture des chandeliers japonais

On en entend souvent parler mais peut être ne savez-vous vous toujours pas ce qu’est un chandelier japonais ? Voici l’occasion de vous rattraper !

La première chose à faire pour bien analyser un graphique, est de le mettre en chandelier japonais, c’est ici qu’on voit le plus de choses. Analyser correctement un graphique avec une courbe est impossible, car nous ratons beaucoup trop d’informations… Il faut savoir qu’une bougie dans un chandelier représente la période de temps sélectionnée, et peut donc représenter une année, une semaine, une journée, ou 5 minutes de cotation, c’est vous qui décidez !

Comment déchiffrer un chandelier Japonais

Il faut savoir que traditionnellement, le vert indique une hausse, et le rouge une baisse, mais une bougie peut être rouge en cas de journée haussière, et inversement, car l’ouverture n’est pas forcément au même cours que le cours de clôture de la veille, pour la simple et bonne raison que les autres indices peuvent varier pendant que l’indice que nous traitons ne côte pas. Ainsi, l’indice Cac 40 peut très bien clôturer ( clôture à 17h30) en légère hausse de 1% à 4230 points, mais pendant la soirée, wall street peut décrocher et baisser de 2%, et les indices asiatiques peuvent enfoncer le clou, ce qui ferait que l’ouverture du cac 40 ( à 9 h) serait en baisse par rapport à la veille ( je ferai un article sur ce phénomène de gap)

Un chandelier japonais donne 5 informations …

  • La couleur de la bougie indique si on clôture plus haut ou plus bas que l’ouverture…
  • Le cours le plus haut en séance : il s’agit du point le plus haut du trait fin du chandelier…
  • Le cours le plus bas en séance: il s’agit du point le plus bas du trait fin du chandelier…
  • Le point d’ouverture : Il s’agit dans le cas d’une bougie verte du point en bas du gros rectangle du chandelier, et dans le cas d’une bougie rouge du point le plus haut du gros rectangle du chandelier
  • Le point de clôture : Il s’agit dans le cas d’une bougie verte du point en haut du gros rectangle du chandelier, et dans le cas d’une bougie rouge, du point en bas du gros rectangle du chandelier.

Voici l’explication en image :

chandeliers-japonais-bougie

Pourquoi utiliser les chandeliers plutôt que la courbe?

Vous l’aurez compris, utiliser les chandeliers évite de rater les informations importantes…Par exemple, la courbe ne vous dira pas si nous avons touché un support (ou une résistance ) (on reparlera plus tard de l’importance des supports et résistances) ou elle ne vous dira si des plus hauts ou plus bas ont été rachet ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *