investir entreprise

Investir dans une entreprise : les erreurs à ne pas faire

Historiquement, les français sont plutôt habitués à placer leurs économies dans la pierre. Au tournant du 21ème siècle, avec l’innovation frénétique que connaissent les dernières décennies, de plus en plus d’épargnants sont tentés d’investir dans les entreprises. Que ce soit via des actions en bourses ou sur des plateformes de crowdfunding de nombreuses personnes s’y cassent malheureusement les dents en misant sur le mauvais cheval. Pourtant, bien qu’ils soient plus risqués, les petits capitaux sont souvent plus performants que les grands comptes. Dans cet article, nous abordons les erreurs à ne pas commettre lorsqu’on souhaite investir dans une entreprise.

Investir dans une société sans réellement connaitre sa santé économique

L’objectif principal d’une entreprise est de faire du profit. Pour atteindre ce but et favoriser les ventes, elle déploie de nombreux arguments marketings à destination de ses cibles. De trop nombreux investisseurs s’appuient uniquement sur ces signaux pour juger de l’intérêt et de la bonne santé d’une entreprise.

Pour placer son argent avec suffisamment de sécurité, il faut regarder des indicateurs de l’état économique de l’entreprise. Pour cela, il est possible de s’appuyer sur les comptes publiés chaque année.
La meilleure solution reste de s’appuyer sur un expert-comptable. De nombreux cabinets tel que celui-ci proposent des prestations d’analyse financière d’une entreprise qui permettent aux sociétés de démontrer la bonne santé de leur comptabilité afin d’attirer des investisseurs.

Ne pas rencontrer le chef d’entreprise avant d’investir

Nous traversons une époque d’innovation technologique effrénée. Celle-ci entraîne des mouvements impressionnants dans le paysage économique des entreprises. Les décideurs sont obligés de garder un œil aiguisé sur leur marché et de bien sentir les tendances à venir dans l’évolution de leur marché. En cas de paris gagnant, la croissance peut être exponentielle et à l’inverse, l’argent investie peut être réduit à néant.

Avant de placer ses économies dans une petite structure, il est important de s’assurer que le chef d’entreprise a une bonne lecture de son marché et est capable d’identifier les risques et opportunités à venir. Attention au piège de la « love money » : Ces placements affectifs ne doivent pas être fait au détriment du respect de cette règle.

Ne pas connaître le secteur et comprendre l’activité de l’entreprise

A l’instar du chef d’entreprise, vous devez vous-même également vous informé sur l’actualité du secteur afin de juger si celui est porteur. Pour cela, il vous fait maîtriser un minimum l’activité de l’entreprise, sa valeur ajoutée, son historique, sa taille et ses ambitions pour l’avenir. Vous pouvez vous appuyer sur de nombreuses ressources en ligne ou auprès de cabinets spécialisés ainsi que sur l’entretien avec le chef d’entreprise.

Nous vous invitons à être particulièrement attentif sur les investissements via les plateformes de crowdfunding sur lesquelles se positionnent de nombreuses jeunes sociétés qui ne mettent à disposition que peu d’informations et d’historique.

Ne pas être conscient du niveau de risque

Investir dans une société non cotée est bien plus risqué qu’un placement en bourse ou en banque. Ce sont des sociétés généralement beaucoup plus sensibles aux fluctuations de leurs marchés (c’est pour cela qu’il faut très bien le connaitre) et il est généralement plus compliqué de revendre ses parts puisqu’il faut un acheteur potentiel. Comme pour tout investissement, quand on place ses fonds dans une entreprise, il faut considérer que ce n’est plus votre argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *