Faut-il investir dans les SCPI en période de crise ?

investissement scpi crise

L’investissement en SCPI peut être une bonne option pour diversifier son patrimoine, et ne pas tout miser sur la bourse. Les SCPI peuvent notamment constituer un compromis intéressant pour un investisseur souhaitant investir dans l’immobilier dans une optique de diversification, sans toutefois vouloir subir certaines contraintes relatives à la gestion de biens en direct. Mais ce type d’investissement est-il judicieux dans une période de crise comme celle que nous vivons actuellement ?

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Une Société Civile de Placement Immobilière, est une société qui détient un parc immobilier locatif. Les biens détenus par les SCPI sont généralement plutôt des locaux d’entreprises. Il peut s’agir de bureaux, de commerces, d’hôtels, ou encore de maisons de retraite…

Les investisseurs injectent du capital dans la société, et c’est cet argent qui est utilisé par les gérants pour financer les biens immobiliers. En contrepartie, chaque investisseur reçoit des dividendes mensuels. Il s’agit donc d’investissements mutualisés.

Le principal avantage pour l’investisseur est que, contrairement à l’investissement immobilier en direct, il n’a pas à gérer les locataires, les éventuelles dégradations, les travaux…

Un autre avantage de l’investissement en SCPI est le ticket d’entrée, qui est, du fait de la mutualisation de l’investissement, bien moins élevé que pour un investissement immobilier classique.

On peut donc considérer que l’investissement dans les SCPI se situe à mi-chemin entre un placement financier tel que la bourse, et l’investissement immobilier en direct.

Comment financer l’achat de parts de SCPI ?

Même s’il est possible d’acquérir des parts de SCPI en investissant votre épargne, il est également possible de financer à crédit des parts de SCPI.

Cette deuxième option a l’avantage de pouvoir vous faire bénéficier de l’effet de levier du crédit, qui est l’un des principaux atouts de l’investissement immobilier en général.

En effet, en ayant recours au crédit, vous faites l’acquisition de biens immobiliers (ou plus exactement de parts de biens immobiliers dans le cas des SCPI), sans sortir d’argent de votre poche. Et si votre investissement est suffisamment rentable, les dividendes peuvent couvrir les mensualités du crédit. Ainsi, votre investissement ne vous demande aucun effort d’épargne, on dit alors qu’il s’autofinance.

Les SCPI : un bon investissement en temps de crise ?

Une crise sanitaire et économique, comme celle provoquée par la pandémie de Covid-19 que nous connaissons en ce moment, peut avoir un impact majeur sur certains investissements, comme nous l’avons vu avec le krach boursier qui s’est produit en mars dernier.

Cependant, il semblerait que les SCPI résistent plutôt bien à la crise !

Même si leur rendement va très probablement baisser en 2020, cette baisse devrait rester contenue. En effet, le rendement des SCPI pourrait atteindre 4% cette année, contre 4,4% en 2019, soit une baisse de 0,4 point, ce qui reste tout à fait raisonnable dans les conditions actuelles.

Cela peut notamment s’expliquer par la diversité des types de biens que détiennent les SCPI, ce qui peut permettre de lisser l’effet de la crise, certains secteurs étant moins impactés que d’autres. De plus, malgré la crise, les gérants de SCPI sont restés globalement très actifs, en continuant les acquisitions.

Attention toutefois, car il ne s’agit que de prévisions, et l’année n’étant pas terminée, il convient de rester vigilant face à l’évolution de l’épidémie dans les mois à venir, qui pourrait impacter les rendements dans un sens comme dans l’autre.

Il faut également garder en tête que l’investissement en SCPI doit être fait avec une vision long terme. C’est pourquoi, même si la conjoncture actuelle n’est pas idéale, la situation devrait, espérons-le, revenir à la normale dans les mois et années à venir.

L’investissement dans la pierre-papier n’est donc pas à délaisser, mais informez-vous bien avant d’investir en SCPI, pour vous assurer de le faire en toute connaissance de cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *