Faut-il rembourser ses crédits ou dynamiser son épargne ?

choisir entre epargne et remboursement

Choisir entre rembourser ses crédits ou dynamiser son épargne ?

Les taux d’intérêt si bas donnent des habitudes encore inédites. Alors que l’adage dit souvent qui paye ses dettes s’enrichi, la détention de liquidité pour réattribuer ses fonds vers de l’investissement pourrait devenir une issue favorable. Dans quelle condition ? Explication.

Rigueur et réduction des charges courantes

Pour se lancer dans l’investissement boursier, il convient de préparer le terrain. Dans l’idéal, une marge de manœuvre suffisante entre ses dépenses courantes et les revenus permet de constituer un fond d’épargne à investir. Toutefois, la situation du budget d’un ménage se retrouve souvent réduite à financer les charges incompressibles. Entre le paiement du loyer ou des frais de transport, certains ménages n’avaient pas totalement anticipés les mensualités qu’implique un crédit immobilier dont les mensualités sont si élevé qu’ils ne peuvent envisager d’autres investissements. En conséquence, cette situation éloigne l’idée de pouvoir améliorer ses finances sur le long terme.

Regrouper ses crédits pour développer son patrimoine : Un non-sens ?

Tout l’art de la finance, se base sur la capacité de se créer des effets de levier. Dans un contexte où les taux d’intérêts demeurent faibles, de nouveaux comportements jusqu’alors proscrit permettent de libérer de la marge de manœuvre dans ses finances. Par exemple, en faisant appel à un regroupement de crédit à la consommation qui généralement proposé par les organismes spécialisés comme solutis, un investisseur peut faire baisser ses mensualités pour réattribuer les sommes vers d’autres investissements plus performants. Ce mécanisme financier s’applique tout particulièrement à l’épargnant qui se retrouve avec des emprunts trop élevé ce qui réduit son reste à vivre.

À première vue cette idée semble risquée bien que les Etats, et les grandes entreprises effectuent les mêmes démarches. Dans une situation ou les taux d’intérêt garde une valeur faible, le rallongement de la durée d’un emprunt n’entraîne pas les mêmes coûts qu’auparavant. A cela, cette réorganisation des finances apporte davantage de liquidité, élément essentielles pour se constituer des fonds suffisants pour nourrir ses acquisitions d’actions. En outre, lorsqu’un épargnant décide d’investir en bourse il met en œuvre une stratégie pour détenir en permanence des liquidités. En cas de LBO ou encore de Rachat à tarif réduit d’actions, il faut disposer en permanence des liquidités pour financer ce type d’opération. Le regroupement de crédit offre cette possibilité en préservant un reste à vivre suffisant pour prévoir ce type d’opportunités.

Comment se construire une stratégie financière personnelle gagnante

Se construire un profil d’investisseur trace en général une route qui mène vers l’abondance. Toutefois ce chemin peut être semé d’embuche. Discipline, apprentissage, persévérance, et résilience font partie intégrante du profil d’un investisseur gagnant. Avant de se lancer dans une démarche en bourse, l’investisseur prend la mesure des risques qu’il encourt. Il se base sur son expérience, son apprentissage, et sa rigueur pour prendre les bonnes décisions. Souvent l’échec frappe à la porte de chacun qui cherche à améliorer ses conditions. Il doit se souvenir que la réussite des plus grands noms de la finance s’acquière grâce à leurs persévérances. Comme le dit si bien Warren Buffet : « expliquer ses erreurs c’est faire quelques chose que l’on comprends ». Inutile d’aller dans des secteurs inconnus ce qui risque de mettre à mal le portefeuille boursier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *