Retours sur les prédictions 2018 pour le cac et projection sur la fin d’année

prévision bourse

Chaque fin d’année c’est le bal des prévisions pour l’année à venir. Même si rien n’est encore joué alors que nous attaquons le 4e semestre 2018 il est déjà temps de jeter un petit coup d’oeil dans le rétro pour voir comment se profile cette année. Retour sur quelques grandes prédictions financières de fin 2017 sur le CAC40.

Chez Amundi: on prévoyait une hausse de 7% des profits sur le CAC40

Vincent Morter, actuel directeur adjoint des gestions au sein du groupe Amundi annonçait un indice CAC 40 à 5 800 pts fin 2018. Pour lui le marché du Cac40 est grandement aligné sur les cycles mondiaux et devait profiter d’une économie en pleine reprise.  Il voyait aussi deux autres facteurs, les secteurs de la banques et du pétrole qui d’après lui devaient aussi se porter suffisamment bien pour accompagner le Cac dans sa croissance. Un avertissement cependant: la volatilité.  Notamment du côté des banques centrales et de leurs politiques monétaires pour contrer l’inflation. Une peur qui pourrait se confirmer bientôt car si le pays de l’oncle Sam connait une belle progression, les coûts publics eux explosent de toute part. Une situation difficilement tenable qui risque de réveiller la Fed tout ou tard.

Pour revenir à cette prévision observons où en est l’indice CAC:

indice cac40 au 07 aout 2018

Si la route est encore longue il est toujours possible pour notre indice d’arriver au 5 800 pts d’ici à la fin de l’année. En effet historique la rentrée est plutôt faste pour la bourse de Paris à la différence de la période d’août et aujourd’hui encore de nombreux analyses prédisent un cac à 5 600 ou 5 600 points d’ici au 31 décembre. C’est notamment le cas de Bertrand Lamielle, directeur de la gestion de B*Capital. On pourrait donc en profiter pour vous dire de profiter la période estivale pour investir dans des trackers CAC 40 ! Le directeur adjoint de gestion d’amundi était donc ambitieux mais pour le moment on peut partir du principe que sa prévision est partie pour être avérée !

Côté Carmignac on prévoyait un replis suite à une baisse de croissance aux Etats-Unis

Didier Saint-Gorges, membre du comité d’investissement chez Carmignac, annonçait un ralentissement de la croissance aux USA. On est donc dans l’annonce du cas déjà présenté comme un risque côté Amundi.  Pourtant pour le moment l’économie côté outre-atlantique se porte bien regardez donc cette courbe d’évolution du NASDAQ:

evolution nasdaq un an 2017 2018

L’expert financier de chez Carmignac se demandait si les banques centrales n’allaient pas « retirer le saladier de punch de la surprise party ». Si la décélération annoncée n’arrivera pas aussi vite qu’anticipée elle pourrait même ne pas arriver avant fin 2019! La Fed a même déclaré en juin dernier qu’elle jugeait le rythme de croissance de l’économie comme solide.  Son président Jerome Powell ayant même déclaré que l’économie se portait très bien « car la plupart des gens qui veulent du travail en trouvent. » Côté banque centrale on est donc optimiste tant sur la croissance que sur l’inflation.

Le point pivot de cette évolution de fin d’année c’est donc avant tout la santé du marché US et pour le moment il se porte bien mieux que prévue. Les nuages sont au large et il y a fort à parier que nous terminerons l’année sur le cac au dessus des 5800 points !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *