Qu’est-ce qu’un Tracker Bourse ?

 

La notion de tracker bourse est née aux Etats-Unis, au commencement des années 90. Également connu sous l’appellation Exchange Traded Funds, en abrégé ETF, il s’agit des fonds indiciels négociables en bourse. La première cotation en bourse des trackers eut lieu en France, en janvier 2001. Dès lors, ces fonds indiciels suscitent l’engouement de nombres d’investisseurs. Plus encore, investir dans les trackers permet de très bien performer son fonds en bourse. Dans le présent article, nous dévoilons l’univers des trackers Bourse. Ainsi, vous pourrez l’appréhender clairement pour vos futurs investissements dans le tracker bourse.

En savoir plus sur le tracker bourse

Un tracker bourse est un fonds indiciel. Il permet de donner un indice action, de matières premières, de volatilité et d’obligataire aux investisseurs particuliers. Simple d’utilisation, les ETF fonctionnent exactement comme des actions, sauf qu’ils sont plus avantageux que ces dernières. Par ailleurs, la liquidité des trackers en bourse est définie par l’institution émettrice.

Dans son fonctionnement, le tracker bourse réplique simplement un indice. D’où son appellation de fonds passifs, par opposition aux fonds actifs. En plus, l’investissement dans les trackers se fait via trois enveloppes différentes à savoir :

  • PEA : Plan d’épargne en action
  • L’assurance-vie
  • Les compte-titres ordinaires, CTO en abrégé

Différentes catégories de tracker bourse

On distingue essentiellement deux catégories de trackers en bourse. Il y a les trackers géographiques et les trackers sectoriels. Les premiers permettent de reproduire l’indice d’une zone géographique, à l’exemple de l’Euro Stoxx 50 pour la zone Euro ou encore le CAC 40 pour la France. Quant aux trackers sectoriels, ils sont axés sur le secteur économique en général : l’immobilier, l’intelligence artificielle, etc.

Les trackers géographiques

Avec un tracker géographique, on peut investir dans tous les pays et régions du monde. Que ce soit en Europe, aux USA, en Asie, en France, dans les pays émergents, etc. Pour investir dans un tracker géographique, on peut donc cibler un pays ou une région géographique de son choix.

Les trackers sectoriels

En plus de reproduire quasiment  tous les grands indices du monde entier, le tracker bourse permet de se positionner sur des secteurs précis. Raison pour laquelle on parle de tracker sectoriel. L’eau, la robotique industrielle, le Bitcoin, les technologies de l’information, l’immobilier, les stratégies dividendes, le marché obligataire, les matières premières, etc.

Concernant le tracker bourse pour le marché obligataire, il permet d’investir dans les obligations comme les emprunts d’États de la zone euro. A noter que ce type tracker est également éligible au PEA (Plan d’Epargne en Action).

On ne saurait parler des trackers sectoriels sans mentionner les matières premières. Ces trackers regroupent les indices comme les métaux de base, les métaux précieux, l’énergie, etc.

Quelques exemples de trackers

  • ETF China ayant l’indice boursier chinois comme sous-jacent
  • Lyxor Banks axé sur le secteur bancaire comme sous-jacent
  • Le sous-jacent CAC 40 pour le tracker Lyxor ETF CAC40
  • Les cours du pétrole et du gaz naturel pour l’ETF Oil and gas
  • Le Lyxor CRB offrant une large palette de matières premières
  • L’ETF Lyxor axé sur l’énergie et les métaux

Pourquoi investir dans les Trackers Bourse ?

Investir dans un tracker bourse offre de nombreux d’avantages. Au prime abord, il y a la simplicité et la liquidité des produits offerts par les trackers. En effet, la liquidité est garantie par la banque émettrice. Aussi, aucun frais d’entrée ou de sortie n’est nécessaire. C’est-à-dire que les émetteurs se rémunèrent en se servant de l’écart existant entre la fourchette achat-vente. Également, les ETF n’ont pas de date de maturité et distribuent des dividendes, pour la plupart d’entre eux.

Par ailleurs, le tracker bourse permet de s’insérer dans les marchés réservés aux professionnels boursiers, et donc difficiles d’accès. C’est l’exemple du pétrole et des marchés émergents. Les trackers sont très adaptés aux investisseurs n’ayant pas les possibilités de faire du stock picking ou du market timing. Les frais de gestions très réduits constituent un grand avantage des trackers bourse. En effet, ces frais varient entre 0,20 % et 0,30 % par an.

A cause de la volatilité des marchés, la diversification de son portefeuille est nécessaire. Pour cela, les trackers bourse constituent une solution idéale.

La fiscalité du tracker bourse

Les plus-values et les dividendes obtenus en investissant dans un tracker bourse sont taxés comme les OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières). Cependant, aucune taxe n’est prélevée sur les transactions financières. Ce qui n’est pas le cas pour les actions boursières.

Un exemple pour comprendre le tracker bourse

Supposons que vous souhaitez investir dans les titres du CAC 40, en l’occurrence sur les grandes entreprises françaises. Mais voilà que vous ignorez sur quel titre vous positionner. Dans ce contexte, le tracker bourse CAC 40 est ce qu’il vous faut. En effet, si vous achetez le tracker, vous reproduisez la performance de l’indice CACA 40 ainsi que les 40 actions qui le composent. Ce faisant, vous diversifiez votre portefeuille titres. Également, vous n’aurez pas 40 ordres à passer auprès de votre courtier. Le tracker bourse fait le travail pour vous en achetant le CAC 40 avec un seul ordre.

C’est exactement la même procédure pour les autres indices boursiers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *